Le 4 mars 2010,la Fédération nationale des

chasseurs signait avec

le ministre de l’Éducation et celui de

l’Écologie une « Convention de partenariat

pour l’éducation au développement

durable ». Suite à cette entreprise de prosélytisme en faveur de la chasse, l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages) lançait le collectif « Non aux chasseurs dans les écoles » . Nous avons aussitôt rejoint ce collectif car nous pensons que la chasse est un loisir et non un acte de gestion de la nature comme les chasseurs le présentent aux enfants. La gestion de la nature consiste à compenser la pression des activités humaines et à réparer les erreurs passées (et malheureusement encore d’actualité). Elle ne consiste pas à tirer des espèces affaiblies par leur migration comme cela se fait encore trop souvent, ni à introduire des espèces d’élevages faciles à chasser (faisan de Colchide, perdrix rouge…), ni à nourrir des espèces sauvages pour les faire se multiplier et mieux les tirer ensuite (sanglier, chevreuils…), ni encore moins à détruire les espèces prédatrices en les étiquetant « nuisibles » (Renard, belette, martre, fouine, blaireau…)

C’est pourquoi nous vous invitons à prendre connaissance du dépliant ci-joint et notamment à envoyer la lettre incluse au Président de la République :

Non aux chasseurs dans les écoles